Boeing

La conception chez Boeing : des processus et des hommes

Quand il fonde l'entreprise qui porte son nom, Bill Boeing a la conviction que ses produits bénéficieront sans cesse de nouvelles améliorations — une philosophie qui prévaut encore aujourd'hui et se reflète dans la culture d'amélioration continue du Groupe. Que ce soit sur le plan de l'innovation ou du changement, Boeing suit une approche à la fois méthodique, rigoureuse et complète en s'appuyant sur une équipe composée des esprits les plus brillants de l'industrie.

Les constructeurs d'avions commerciaux comme Boeing apportent des modifications à leurs produits pour suivre l'évolution du marché et le rythme du progrès technologique. Des entreprises telles que la nôtre introduisent également des modifications de conception en s'appuyant sur les informations fournies par la flotte d'avions en service. L'objectif est simple : innover pour maximiser les performances industrielles et l'expérience des passagers, tout en élevant en permanence la sécurité des passagers et des membres d'équipage au rang de priorité absolue. Les modifications apportées par Boeing répondent aux nécessités suivantes :

  • améliorer la sécurité et le bien-être des passagers et des membres d'équipage ;
  • apporter des améliorations de conception qui génèrent des gains d'efficience et des économies ;
  • accroître les niveaux d'efficience et de performances des avions ;
  • se conformer à de nouvelles exigences réglementaires ;
  • répondre aux nouvelles attentes des clients ;
  • remplacer les pièces et matériaux obsolètes.

Constituer la meilleure équipe

infographic

Lorsque la nécessité de modifier un produit est identifiée, Boeing fait appel au savoir de plusieurs dizaines de milliers d'ingénieurs répartis dans le monde, qui conjuguent une riche expérience et une solide expertise de l'aviation commerciale, de la défense, de l'espace et de la sécurité. Et si des compétences approfondies s'avèrent nécessaires dans un domaine spécifique, Boeing est en mesure de faire appel à des experts qui disposent du plus haut niveau de qualification et de connaissance.

Le Groupe peut compter sur près de 1 900 experts techniques membres du programme Boeing Technical Fellowship, dont l'expertise couvre plus de 40 disciplines et technologies, et qui comptent parmi les esprits les plus brillants de l'industrie. Ces experts sont régulièrement sollicités pour relever les défis techniques, scientifiques et d'ingénierie les plus ardus. Boeing dispose également de près de 3 000 inventeurs actifs. Au total, nos employés cumulent près de 100 000 diplômes universitaires — licences ou plus —, ainsi que plus d'1,75 million de certifications, dont plus de 400 000 concernent spécifiquement la production. Début 2019, Boeing détenait plus de 22 000 brevets actifs à travers le monde.

Questions et réponses concernant le processus de conception

Quel est le processus utilisé par Boeing pour concevoir et développer ses avions ?

Boeing suit un processus méthodique et rigoureux, des phases initiales du programme à la livraison de l'avion, et tout au long de son cycle de vie.


Ce processus progressif (« gated » dans la terminologie maison) de proposition de modification débute lorsque les ingénieurs de Boeing définissent une solution qui réunit l'ensemble des exigences de sécurité, de poids, de mesures des performances techniques et de configuration. La solution proposée fait ensuite l'objet de plus d'une douzaine d'examens distincts et détaillés, effectués à intervalles réguliers par les responsables de programme en collaboration avec des spécialistes des aspects fonctionnels et techniques.

Des experts extérieurs apportent également leur contribution, tandis que des responsables d'autres programmes Boeing, des dirigeants et des cadres à la retraite du Groupe, ou des représentants de la chaîne des fournisseurs partagent leur expertise afin de concevoir un avion sûr et en parfait état de navigabilité. Les examens portent sur différentes exigences, la configuration et les performances des avions, les essais et la certification, les plans de production, les fournisseurs et les partenaires, la technologie et les plans de programmes intégrés.

Une fois la proposition de modification approuvée, le service Ingénierie entame sa collaboration avec différents organismes, partenaires et fournisseurs. Une commission chargée d'examiner les analyses d'impact est formée dans le but de vérifier que tous les groupes concernés ont été contactés et qu'ils ont contribué au processus. C'est uniquement à ce moment qu'une décision est prise quant à l'opportunité de procéder à une modification de conception.

infographic

Dans le cas d'un programme de développement, le processus démarre au cours de la phase de développement du produit, lorsque les ingénieurs définissent les exigences relatives aux performances, au système, ainsi qu'aux paramètres physiques et structurels. Si des modifications doivent être apportées à un avion en cours de production, la certification débute par la demande de modification ou l'autorisation de modification.

Le processus se poursuit lorsque l'avion est en service. Composées d'ingénieurs en chef et des responsables de la flotte, des commissions chargées de l'examen technique du programme surveillent régulièrement la flotte d'avions en service afin d'évaluer ses performances et de détecter d'éventuels problèmes opérationnels. Des examens techniques détaillés permettant d'apporter des solutions aux problèmes nouvellement identifiés sont exécutés conjointement avec les clients, les autorités de réglementation et l'industrie — parfois même avec des concurrents, lorsque le problème est lié à la sécurité.

Tout au long du vaste processus qui aboutira au lancement d'un nouvel avion ou d'une variante d'un modèle existant, Boeing est placé sous l'autorité réglementaire et la surveillance de l'Administration fédérale de l'aviation américaine, la FAA (Federal Aviation Authority) — une interaction rigoureuse dont le rôle est crucial dans la progression de toute modification de conception.

Les processus de certification sont décrits dans le Titre 14 du Code of Federal Regulations (14CFR), partie 21. Un avion ne peut entrer en service si son constructeur n'a pas démontré à la FAA qu'il répondait à l'ensemble des exigences de certification.

Est-ce que le 737 MAX a été développé selon le même processus qu'un avion entièrement nouveau ?

La sécurité des équipages et des passagers est la priorité numéro 1 des ingénieurs de Boeing, qu'ils développent un nouvel avion ou une variante d'un modèle existant. La sécurité est au cœur de tout ce que nous entreprenons, que ce soit à titre individuel, en tant qu'entreprise et au niveau industriel. Notre mission est de relier les hommes, les cultures, les économies, les idées et les lieux de manière à la fois fiable et efficiente. C'est ce que Boeing s'efforce d'accomplir jour après jour.

Il arrive que l'évolution des exigences des compagnies aériennes ou des passagers, des réglementations aéronautiques ou environnementales, ainsi que des avancées technologiques, justifie la création d'un nouvel avion, de A à Z. Mais dans de nombreux cas, la meilleure solution consiste à moderniser un modèle existant, une approche qui permet d'utiliser plus rapidement des innovations et des progrès technologiques existants.

Les variantes d'avions existants sont soumises au même processus de développement méthodique, rigoureux et maîtrisé que les programmes de développement d'avions originaux, et subissent le même niveau d'étude et d'évaluation technologique. Chaque modification fait l'objet de discussions, d'analyses et de tests. Dans le cas du 737 MAX, plusieurs années de travail et d'essais ont été consacrées aux modifications apportées à l'appareil.

Comment tirons-nous des enseignements des expériences passées ?

Lorsque débute le processus de création d'une nouvelle technologie ou de mise à jour d'une technologie existante, des ingénieurs et des experts d'horizons variés rejoignent les équipes nouvellement formées. Cette collaboration tire parti de l'expertise acquise au fil des ans et permet aux équipes de tirer des enseignements de l'expérience acquise au cours d'essais et d'exploitation en service par les programmes antérieurs.

Autre processus important, le recours à des examens non partisans (Non-Advocate Reviews — NAR) a pour objectif de réunir au sein de comités ad hoc des professionnels n'ayant pris part à aucun projet en particulier, mais qui disposent d'une formation et d'une expertise techniques reconnues, dans le but de vérifier la robustesse d'une conception donnée. Boeing utilise cette pratique depuis des décennies, par exemple lors des problèmes récemment rencontrés par les batteries du 787. L'examen NAR a joué un rôle clé dans l'étude de la solution apportée en assurant qu'elle était sûre et efficace.